Les meilleures Bandes Originales (BO) de films

Les meilleures Bandes Originales (BO) de films

Les meilleures Bandes Originales (BO) de films

Que vous soyez un amateur du dimanche ou un cinéphile aguerri, vous avez tous été plus ou moins touché par une BO de film. D’ailleurs, les artistes derrière les BO sont connus et reconnus pour leur travail. Découvrons ensemble quelques-unes des meilleures BO de film !

Numéro 5 : « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » – Yann Tiersen

Comédie romantique des années 2000, le film raconte la vie d’Amélie Poulain, une jeune serveuse timide d’un bar de Montmartre qui passe son temps à observer les personnes qui l’entourent. Elle aime se plonger dans son imagination et adore profiter des petits plaisirs de la vie. Sa vocation : offrir du bonheur aux autres à leur insu.

Les musiques plutôt classiques du film nous baladent dans la France d’autrefois. Elles font penser à un pique-nique dans un parc accompagné d’une nappe vichy, d’une baguette de pain, de fromage et d’une bonne bouteille de vin. On a qu’une envie en écoutant « Comptine d’un autre été » ou bien « La Valse d’Amélie », c’est d’attraper un/e ami/e pour se lancer dans un pas de deux tout ce qu’il y a de plus élégant.

Numéro 4 « Inception » – Hans Zimmer

Pas besoin de présenter Inception ou le film qui a perdu pas mal de monde sur sa fin complexe propice à de multiples interprétations. En quelques mots, c’est l’histoire d’un voleur qui s’invite dans les rêves de ses victimes pour y dérober des informations directement dans le subconscient de ces derniers. Rien que ça !

L’entremêlement des rêves et la déconstruction de ce qui est censé être la réalité a eu raison de son succès. Mais pas seulement ! En effet, la BO de Hans Zimmer et plus précisément le titre « Time » présent au plot twist, marque la fin du film. Ce doux morceau est considéré pour pas mal de connaisseurs comme étant le meilleur morceau d’Hans Zimmer. Chapeau l’artiste !

Numéro 3 : « Pulp Fiction » - Kool & the Gang

Véritable chef d’œuvre des années 90, Pulp Fiction de Tarantino a marqué toute une génération de cinéphiles. Violence, drogue et baston rythment le film et les trois histoires de la pègre qui le compose. Toutes ses joyeusetés sont accompagnées par de célèbres airs de rock’n’roll, de pop, de soul et de surf music.

De véritable hits des années passées mènent la barque avec « Jungle Boogie » de Kool & the Gang, « Surf Rider » de The Lively Ones, « You never can tell » de Chuck Berry et bien d’autres encore. Ce florilège de musiques s’articule à merveille avec l’ambiance burlesque du film.

Numéro 2 « Footloose » – Kenny Loggins

Film emblématique de la génération des années 80, Footloose est rythmé par une BO qui ne laisse personne indifférent. Le film a pour thème principal la musique et plus précisément, la censure de certains courants musicaux accusés de pervertir la jeunesse.

La BO est dynamique et met en avant les hits des années 80 avec « Holding out for a hero » de Bonny Tyler, « I’m free » de Kenny Loggins et le fameux « Footloose » du même artiste. Ce dernier morceau lui a même valu une nomination pour l’oscar de la meilleure chanson originale. Impossible de ne pas se laisser emporter par ces titres qui nous poussent à nous déhancher au rythme de la musique.

Numéro 1 « Saturday night fever » - Les Bee gees

Comment parler des meilleures BO de film sans mentionner le meilleur film disco de tous les temps, j’ai nommé, « La fièvre du samedi soir » de John Badham. Le film est à lui tout seul une ode au disco. C’est l’histoire de Tony Manero, un jeune homme de 19 ans qui, chaque week end, fait chauffer le dancefloor de la discothèque qui porte le doux nom de « 2001 ». Un soir, il est approché par une femme qui lui propose de faire équipe pour un concours de danse.

Le film est rythmé par tout un panel de musiques disco dont les célèbres morceaux des Bee Gees que sont « Stayin’ Alive », « More than a woman », ou encore « Night Fever ». Impossible de rester de tranquillement sur son canapé en regardant le film tant les musiques sont entrainantes. L’album du film a d’ailleurs reçu le Grammy Award du meilleur album de l’année en 1978. Une récompense bien méritée !

Depuis quelques années déjà, les BO de film sont de plus en plus travaillées car les réalisateurs ont bien compris qu’un film se regarde, mais il s’écoute tout autant.

Poster un commentaire