Le retour des hologrammes

Le retour des hologrammes

Le retour des hologrammes

Pratiques mais très peu utilisés, les hologrammes ont de plus en plus la cote lors des concerts. Infatigables et visuellement spectaculaires, ils savent assurer le show !

Un phénomène qui n’est pas tout jeune

Pour la commémoration des 20 ans de la mort du roi du Rock’nRoll, Elvis Presley, un concert en son honneur a eu lieu dans le Mid-South Coliseum de Memphis au Tennesse. Ce n’était pas n’importe quel concert commémoratif. En effet, pour l’occasion, il était là sur scène à assurer le show. Ce spectacle d’un nouveau genre a eu lieu en 1997 et c’était l’une des premières apparitions d’un hologramme en concert. C’était en réalité son image qui a été tout simplement projetée sur un écran. En ce qui concerne la musique, il s’agissait d’un enregistrement audio de sa voix et les musiciens étaient sur place comme lors d’un vrai concert. Cela a été considéré comme un vrai projet futuriste pour l’époque. Le succès a été tel qu’une tournée mondiale de ce concert a été programmée. Après cela, d’autres artistes ont eu droit à un concert avec un hologramme à leur effigie comme 2Pac ou encore Michael Jackson.

Un concept réinventé par le pays du soleil levant

C’est en 2007, il y a 15 ans, que la première artiste virtuelle vocaloid est née. Elle porte le nom d’Hatsune Miku et a été créée par la société Crypton Future Media. Totalement virtuelle, elle possède sa propre personnalité et son propre catalogue de chansons. En ce qui concerne sa voix, celle-ci provient de la chanteuse japonaise Saki Fujita et a été synthétisée par la société Yamaha Corporation. Véritable icône de la musique japonaise, elle est considérée comme une chanteuse à part entière. Elle fait des concerts et même des tournées mondiales. Et plus encore, elle a aussi collaboré avec des superstars mondiales comme Lady Gaga ou encore Pharell Williams en 2014.

Mama mia here they go again

Vous l’aurez compris, le célèbre groupe suédois ABBA sera de retour cette année pour un nouvel album après 40 longues années de silence. Mais ce n’est pas tout. Les membres du groupe désormais septuagénaires ont organisé une tournée avec des hologrammes à leur effigie pour marquer le coup. Ces derniers ont été conçus de manière à mimer parfaitement les gestes et mimiques des chanteurs. Un mini reportage explique tout le processus de création de ces petits bijoux de technologie. C’est donc devant des versions jeunes et numériques des membres que les fans retrouveront ABBA. Ce projet porte le nom d’« ABBA Voyage » Le premier concert aura lieu le 27 mai dans une salle de concert à Londres créée spécialement pour l’évènement, l’ABBA Arena. A vos billets !

Dîtes au revoir aux chanteurs en chair et en os et bonjour aux artistes virtuels !

Poster un commentaire